Blog

You are here: Home → 19 mai 2015
mai 19, 2015

Accotements : Chez Noremat, rien ne se perd, tout se transforme

Source : Lucie Debuire / Web-Agri, http://www.web-agri.fr/machinisme-batiment/tracteur-manutention-transport/article/chez-noremat-rien-ne-se-perd-tout-se-transforme-1151-108466.html

Présente dans toute la France et dans plus de trente pays du monde, la Pme française poursuit sa course à la valorisation de la biomasse avec le groupe de fauchage Collect’ et le Valormax. Pour plus de rentabilité, de nouveaux accessoires adaptables au Vsv sont également disponibles.

Noremat a présenté un nouveau concept de porte-outil adapté au Vsv (Véhicule service viabilité) : le portil G+. C’est un système de porte-outil frontal ou latéral qui offre la possibilité de travailler au bord des routes et d’accéder à des accotements très étroits ou en contrebas sans léser le confort du conducteur. Le porte-outil peut recevoir différents accessoires : un disque de fauchage sous glissière, différentes têtes de coupe, une brosse de désherbage. « Nous voulons optimiser l’utilisation du Vsv. Il fallait donc créer de nouveaux accessoires adaptables au véhicule. Ainsi, le Vsv est davantage polyvalent, fiable et la productivité est améliorée. Le portil G+ complète le panel des outils du client pour répondre à l’objectif zéro phytos », explique Christophe Bachmann, directeur général de Noremat en précisant qu’il sera commercialisé d’ici septembre 2015.

Engagée dans la valorisation de la biomasse, la Pme française a élaboré le groupe de fauchage Collect’. Une fois fauchée, l’herbe est projetée dans un module de collecte grâce à la force centrifuge exercée par un rotor. Ensuite la vis sans fin recentre l’herbe vers le centre du module relié à une turbine d’aspiration. Celle-ci, est connectée à un caisson porté ou tracté. « Dans le cadre de la transition énergétique, la demande de valorisation de l’herbe des accotements par méthanisation ou compostage s’accroit de plus en plus. Les chantiers doivent donc se réorganiser. C’est pourquoi, Noremat a choisi de développer ce type de faucheuse », ajoute le directeur général.

mai 19, 2015

Prudence à l’approche des chantiers d’entretien

Sécurité routière – Routes départementales Grand Sud

Le fauchage des accotements : une intervention déployée sur l’ensemble du territoire sur une courte période. Depuis le 27 avril, le fauchage des accotements des 3.550 km de routes départementales a débuté. Il s’organise en deux étapes. Dans un 1er temps, une passe dite de «sécurité» sera réalisée sur l’ensemble du réseau routier, sur une période de dix jours environ. Les accotements seront fauchés sur une largeur de 1.20m et plus largement aux abords des carrefours et dans les courbes afin de garantir une bonne visibilité à l’approche de ces zones. Pour mener à bien cet objectif, 84 agents de la direction déplacements infrastructures, répartis en 21 ateliers composés d’un tracteur et d’un véhicule d’accompagnement, seront mobilisés de 6 heures à 20 heures. Dans un second temps, une passe complémentaire sera réalisée sur les routes principales les plus passantes jusqu’à mi-mai, afin de conforter le dégagement des accotements.

Le revêtement et reprofilage des chaussées : des travaux pour pérenniser le réseau routier. La campagne annuelle de revêtement et de reprofilage des chaussées concerne 400 km de portions de routes réparties sur l’ensemble du réseau départemental. Elle a démarré début avril pour s’achever fin septembre. Les travaux de gravillonnage des chaussées consistent à répandre une couche de liant bitumineux pour imperméabiliser la chaussée et la recouvrir de gravillons afin d’assurer la rugosité de la couche de roulement pour améliorer l’adhérence des véhicules. Ces travaux nécessitent de bonnes conditions climatiques, ce qui explique leur réalisation sur la période printemps-été. Pendant les chantiers et les jours qui suivent, la plus grande prudence est de rigueur. Le surplus de gravillons ne peut être balayé qu’après plusieurs jours afin de garantir une parfaite adhésion au support. A l’approche des chantiers d’entretien des routes, signalés avec des panneaux spécifiques, il convient de respecter les limitations de vitesse et les règles de conduite prescrites pour la sécurité des usagers.

Source : La Dépêche du Midi – http://www.ladepeche.fr/article/2015/05/04/2098343-prudence-a-l-approche-des-chantiers-d-entretien.html