Blog

You are here: Home → 25 nov 2015
nov 25, 2015

IFAT 2016 : les matériels de viabilité à l’honneur

Le salon mondial des technologies de l’environnement IFAT, qui se tiendra du 30 mai au 3 juin 2016 à Munich (Allemagne), fera la part belle aux matériels mis à disposition des collectivités territoriales pour le déneigement ou l’entretien des axes routiers.

carac_vignette_1

Les évolutions démographiques des pays occidentaux industrialisés a poussé les constructeurs de matériels d’entretien des routes à s’adapter. Ils proposent désormais des engins faciles à utiliser et plus ergonomiques convenant à une main d’oeuvre plus âgée. En outre, l’équipement des accessoires est désormais simplifié. On peut passer en un temps record d’une lame de déneigement à une balayeuse ou une tondeuse.

Globalement, les pays industrialisés mais aussi les pays en développement s’intèressent de plus en plus à l’équipement multifonctionnel, fait remarquer Olaf Heinemann, chef de produit de la division Municipal Services Technology chez Hako. Selon le Verband Kommunaler Unternehmen (VKU), l’association allemande des entreprises de services publics, de nombreuses villes et autorités locales en Allemagne demandent maintenant aux services municipaux de prendre aussi en charge le nettoyage des trottoirs. Une tendance qui pourrait stimuler le marché de l’équipement multifonctionnel, en particularité pour les véhicules de moins de 3,5 t adaptés à la circulation sur les trottoirs.

Dans le cas des gros camions de sablage pour les services de viabilité hivernale, le VKU rapporte que les solutions combinées sont de plus en plus populaires. Auparavant proposée en option, les tâches de pulvérisation du sel ou de sel humidifié peuvent désormais être effectuées par un seul et même véhicule.

L’IFAT note également un intérêt grandissant pour les balayeuses de gabarit moyen avec des conteneurs d’un volume relativement faible (4 m3). Dotés d’une conception compacte et maniable, ces véhicules sont très bien adaptés à des zones urbaines étroites comme les culs-de-sac. La règlementation s’étant intensifiée en Europe (les appels d’offres doivent désormais se baser sur une norme – DIN EN 15429-3:2015-05 – permettant de comparer les différentes balayeuses en termes de capacité à capter les particules), les balayeuses font l’objet d’une procédure de test unifiée. Jusqu’à aujourd’hui, 100 modèles de balayeuses ont été testées et beaucoup d’entre eux seront présentées à l’IFAT.

Article publié par le Groupe Cayola le 23 novembre 2015