Le radar « double face », vous connaissez… ?

You are here: Home → Blog → Actualité → Article presse → Le radar « double face », vous connaissez… ?
Le radar « double face », vous connaissez… ?

Source, Marianne Davril / boursier.com : http://www.boursier.com/actualites/economie/le-radar-double-face-vous-connaissez-26432.html

Après le déploiement des radars « nouvelle génération » cet été, la Sécurité Routière débute en décembre l’expérimentation des flashs « double face ». Cet équipement est en mesure de « détecter et photographier de face et de l’arrière les véhicules de tous types circulant au-dessus de la vitesse limite autorisée », précise-t-elle sur son site internet.

Durant la phase de tests – trois mois renouvelables – aucun procès verbal ne sera dressé, les appareils n’étant pas encore homologués. L’objectif est de les déployer sur l’ensemble du territoire d’ici 2016…

Deux appareils testés

La Sécurité Routière va tester deux types de dispositifs. La cabine unique, dotée « de deux optiques orientées différemment, mais réunies dans un même équipement », avec une première photographie prise de l’avant du véhicule flashé puis une deuxième de l’arrière de la voiture. Le modèle de « double cabine », comprend pour sa part deux équipements, « distants de quelques dizaines de mètres ». Ils prennent leur cliché respectif simultanément.

Quatre sites

Le Rhône a inauguré l’expérimentation, avec l’installation en décembre d’une cabine simple sur la départementale 301, à Feyzin. Elle se poursuivra en janvier, avec ce même modèle, sur la départementale 6 à Lacanau, en Gironde (33). « Le deuxième modèle à double cabine sera testé à partir du mois de janvier 2015, sur la départementale 137 à Saint-Laurent d’Arce en Gironde toujours, et à Nice sur la départementale 6098, ajoute la Sécurité Routière.

Rendre les clichés exploitables

Le but est d’augmenter le taux d’élucidation des fraudes commises pour excès de vitesse. Selon un rapport sénatorial d’information sur l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (Antai), déposé le 16 octobre 2013 au nom de la commission des Finances, 30% des voitures flashées ne conduisent à l’envoi d’aucune amende, ni retrait de points. La qualité des clichés en est bien souvent la principale raison…

Leave a Comment